A propos du stage de Novembre

Vous avez pu lire l’article de jean louis consacré au stage d’ Idétoshi Nakahashi, c’est toujours un plaisir de partager ce moment avec Hidé. Sa bonne humeur contraste avec l’idée que nous pouvons nous faire d’un senseî, j’ai vraiment l’impression qu’il vît dans le moment, pour, peut être profiter de tous les instants? son départ toujours un peu précipité ( la peur de louper l’avion ?) dés le cours terminé, me fait énormément penser à l’expression “sore-made” le temps est terminé, lire le temps ” imparti” est terminé! nous pouvons “passer” à autre chose, à un autre moment, pour être encore trés présent dans cet autre moment. Cet “ici et maintenant” peut, pour certains être un peu frustrant, mais c’est le propre des stages, un esprit tourné vers autre chose, pendant un moment particulier, qui va bien au delà de la technique et du kata qui fera gagner!!où réussir dans les examens!

Par exemple pour moi ce stage fût la “re visite” de matsumura Seisan que je pratique depuis je pense 40 ans et que Hidé a décidé d’introduire en europe! donc effectivement cela évoque des moments particuliers, des souvenirs de celui qui me l’avait enseigné,en me disant enore une fois qu’il ne m’avait pas appris n’importe quoi, pourtant à l’époque je n’étais pas apte à apprécier! mais je savais qu’il fallait le garder. Le kata est donc sans doute aussi le moyen de se souvenir d’une part de la technique transmise mais aussi du moment précis de son apprentissage et de sa relation avec l’autre. Sokon Matsumura fût le maître de Anko itosu, le céateur des kata Pinan. Il est né en 1800 et meurt en 1896!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *