Stages du 20 Novembre

Dirigé par Idétoshi Nakahashi,expert fédéral et responsable technique européen.Il se déroulera cette année dans le nouveau dojo d’Agnès, au parc club de l’arbois à Plan de campagne.

Comments

  1. Jean Luc

    Super stage dans une salle pas encore super!!mais qu’importe le contenu était là..La version ancienne du kata Seisan et ses applications, le contenu du stage devrait être bientôt en ligne. Jean Louis, qui est journaliste y travaille! Donnez nous votre avis, l’ambiance, le contenu, ce que vous avez retenu de ce stage… Les retours sont importants pour améliorer les stages futurs..
    Prochain stage , début Juin.

  2. Shito 13

    STAGE NAKAHASHI DU 20 /12/2010
    1ère partie du stage (matin)
    * KIHON
    Le stage a débuté par une série de kihon .
    – Travail de techniques de dégagement sur saisie
    – Travail de techniques présentes dans les katas qui seront étudiés durant le stage, notamment du Barate (fouetté des doigts) et de la position Seisan dachi.(Matsumora-no-Seisan)
    * Travail du kata HIJI-ATE-GOHO, créé par Kenei Mabuni
    Une révision toujours utile qui permet tout en revisitant les positions de base (Zen kutsu dachi, Shiko dachi, Moto dachi, Soto Hachiji dachi), de travailler (Sensei Nakahashi le souligne toujours) des techniques de self-défense réellement efficaces et facilement utilisables par tous :
    – Mawashi-hiji-ate
    – Ushiro-hiji-ate
    – Tate-hiji-ate
    – Otoshi-hiji-ate
    – Yoko-hiji-ate
    * Travail du kata MATSUMURA-NO-SEISAN
    Apprentissage de la forme Shito-ryu d’un kata assez proche du Seishan pratiqué en Wado-Ryu et en Shorin-Ryu, ainsi que du Hangetsu du Shotokan.
    Travail par séquences, bunkaï, puis du kata dans son intégralité.
    Un contenu « à travailler au moins trois ans », a insisté sensei.
    __________________________________
    2e partie du stage (après-midi)
    * Révision du kata SEISAN, issu du Nahe-te de Kanryo Higaonna.
    Ce kata, que nous travaillons assez régulièrement en stage, nous révèle à chaque fois de nouvelles facettes. Que ce soit au niveau des possibilités de Bunkaï ou des sensations (ceci, sans doute, pour nous rappeler qu’un kata n’est jamais acquis).
    Sensei Nakahashi a principalement insisté sur les séquences suivantes :
    – les trois Kuri-uke
    – Sukui-uke / Wa-uke (Fumikomi)
    – Kaishu-yoko-uke / Kakete
    – Age-tsuki / Uraken / Gedan-baraï / Kagi-tsuki
    * Révision de MATSUMURA-NO-SEISAN, travaillé le matin.
    * Révision du kata NAIFANCHIN SHODAN .
    Là encore, des points-clés de l’exécution ont été abordés, nous rappelant, encore et toujours, que la pratique d’un kata se peaufine toute une vie.
    Le bilan? Les stagiaires ont pu enrichir leur bagage technique (kihon, kata, bunkaï, self-défense), affiner et corriger certaines données, recueillir de précieux conseils pour leur pratique et trouver une nouvelle source de motivation. Le constat est en effet le même à chaque stage : on s’aperçoit, quel que soit son grade, qu’il reste encore beaucoup plus à apprendre, que ce que l’on sait…ou croit savoir.

  3. ségolène

    Stage super interessant bien que tres douloureux pour les pieds et de trop haut niveau je trouve…
    Vivement le prochain auquel les ceintures blanches peuvent s’inviter 🙂

  4. laurent

    Encore un stage avec maître Nakahashi très enrichissant ! Le 3ème pour ma part.
    La préparation en amont par Jean Luc depuis plus d’1 an (naifanshi shodan, seisan..) a été un grand plus, merci !
    La nouveauté par rapport aux stages précédent c’était le travail des bunkaï avec les ceintures noires, une très bonne initiative ! Un grand Merci pour leurs experiences (et patiences).
    Vivement le prochain stage 🙂

  5. Bonsoir,
    au fil des années, une réelle complicité semble lié sensei Nakahashi à notre petit groupe, qui, s’il évolue dans sa composition, possède un noyau d’irréductibles… les anciens !
    Ceci favorise la cohésion du groupe, tout en permettant l’intégration des nouveaux, ce que sensei Nakahashi facilite grandement.
    Nous avons la chance d’avoir quelqu’un de profondément humain 2 fois par an dans notre région, à chacun de saisir ce qu’il peut selon sa progression technique, philosophique, et dans sa vie.
    Dôme arigatô Nakahashi sensei et merci Jean-Luc pour ce lien tissé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *